L'HUMAIN AU COEUR DE LA PERFORMANCE

Management

Comment être un Manager du numérique efficace et inspirant ?

 

Le monde change.

Nous ne vivons pas une crise ni une simple mutation technologique mais une profonde transformation, que Marc Halévy décrit comme un véritable « changement de paradigme », avec « cinq ruptures majeures » :

  • Rupture écologique : faire moins mais mieux
  • Rupture philosophique : de réussir dans la vie à réussir SA vie
  • Rupture organisationnelle : du Je à Nous
  • Rupture économique : de l’économie de masse à la valeur d’usage
  • Rupture technologique : du matériel au digital

Le monde du travail est, lui aussi, en pleine mutation : de plus en plus rapide, exigeant, collaboratif, connecté, bousculé par la transformation numérique et l’arrivée des digital natives.

Le quotidien du Manager et du Chef d’entreprise aujourd’hui est complexe, rythmé par le manque de temps, la pression des objectifs et des délais, les relations avec des clients de plus en plus informés et exigeants, une concurrence accrue, les sollicitations multiples et permanentes, l’hyper-connexion digitale, les projets transversaux ou à distance, l’incertitude et le changement permanent…

Les RH, Managers, Chefs et Directeurs de projet font, de plus, face à de nombreux challenges et enjeux RH : pénurie de talents, turnover, stress, démotivation, absentéisme, conflits, rôle RH plus marqué du manager de proximité, attentes des générations Y et Z qui bousculent les codes du Management et questionnent sur comment motiver…

Or, l’enjeu est de taille : selon les résultats du projet « Oxygen » de Google s’intéressant aux secrets de la performance, la compétence managériale représente ce qui a le plus d’impact sur celle-ci.

Dans un tel contexte et avec de tels enjeux, comment être un manager efficace et inspirant pour ses équipes, capable de motiver, fédérer et créer les conditions de la performance collective ?

 

1.Prendre conscience de la situation actuelle et de ses conséquences financières

Selon une récente étude de Gallup, seulement 9% des salariés en France se disent « engagés » et 26% « activement désengagés » (qui évoluent à contre-courant), ce qui impacte fortement la capacité des entreprises à être compétitives.

Le stress, les conflits, les problèmes de communication et les mauvaises pratiques managériales sont les facteurs les plus connus de désengagement des salariés, véritable enjeu RH aujourd’hui qui coûte très cher aux entreprises :

  • Le coût de l’absentéisme est estimé à 550 000 euros en moyenne par an pour une entreprise de 320 salariés, quant au présentéisme, il aurait coûté plus de 2 millions d’euros aux entreprises françaises en 2014 (étude ANACT, 2014),
  • Les problèmes de communication entraînent une baisse de productivité estimée à plus de 26 000 $ par salarié et par an selon Vocoli,
  • Jusqu’à 30% du temps d’un manager est consacré à régler des conflits et un salarié français passe en moyenne 1,8 heure par semaine à « batailler » au bureau (étude OPP), soit un coût financier de plus de 185 000 € par an pour une entreprise de 100 salariés avec un salaire chargé mensuel moyen de 3.000€
  • Au niveau du management, plusieurs recherches démontrent un coefficient de 2.4 entre le manque de formation des managers et les risques coronariens, et évaluent à 830 millions d’euros les coûts liés à de mauvaises pratiques managériales (Cohen, Janicki-Deverts, Kaplan, Chen, & Manuck)

 

A l’inverse, les entreprises ayant des salariés engagés ont une performance de 202% supérieure aux autres, et :

  • 37% d'absentéisme en moins
  • entre 25% et 65% de turnover en moins
  • 48% d'accidents en moins
  • +10% de satisfaction client
  • +21% de production
  • +22% de profitabilité

Or un des principaux leviers d'engagement est la qualité managériale : un manager ouvert, en lien avec ses équipes (et gérant son stress) a 8 fois plus de salariés engagés et 9 fois moins de salariés activement désengagés. (Isaac Getz & Gallup)

 

  1. Connaître les compétences clés du Manager efficace et performant

 

Quelles sont les compétences managériales à développer pour induire l’engagement et donc la performance ?

Selon les résultats du projet Oxygène de Google s’intéressant aux secrets de la performance, sur les 8 compétences clés des meilleurs managers, l’intelligence émotionnelle et les bonnes pratiques managériales trustent les 7 premières places :

1.Etre un bon coach

2.Avoir une vision globale du management et impliquer l’équipe

3.S’intéresser aux succès et au bien-être de ses collaborateurs

4.Rester focalisé sur les objectifs et les moyens de les atteindre

5.Etre bon communiquant et à l’écoute

6.Faciliter l’évolution de carrière de ses collaborateurs

7.Avoir une vision et une stratégie claire en toutes circonstances

8.Avoir l’expertise technique nécessaire à conseiller son équipe

 

 

  1. Maîtriser les bonnes pratiques managériales

 

Les bonnes pratiques managériales constituent évidemment le socle de compétences de base du Manager performant, c’est le « savoir-faire » du Manager. Elles sont indispensables pour gérer son quotidien :

  • Savoir établir des objectifs SMART et motivants
  • Savoir conduire les entretiens annuels de performance
  • Savoir conduire les entretiens professionnels de carrière (obligatoires)
  • Savoir donner des perspectives et fidéliser
  • Savoir motiver en fonction des personnalités
  • Savoir gérer les personnalités difficiles
  • Savoir donner du feedback, positif ou négatif
  • Faire face à la démotivation ou à l’agressivité
  • Savoir conduire le changement

Si ces compétences techniques sont indispensables, elles ne sont pas suffisantes pour être vraiment performant et inspirant : c’est le savoir être qui va faire toute la différence.

 

  1. Passer du pouvoir à l’influence : adapter sa posture managériale

 

Dans un monde en pleine transformation numérique, le manager n’est plus forcément « celui qui sait », ses jeunes collaborateurs pouvant tout à fait être plus experts techniquement que lui. Les générations Y et Z ont, de plus, des attentes marquées en termes de sens, de partage d’information, de participation à un projet commun qui accentuent le besoin d’être accompagné et challengé par son Manager plutôt que basiquement contrôlé.

Cela implique pour le manager de faire évoluer sa posture managériale, passant ainsi d’une position de « sachant » à une position de « facilitateur » et « d’accompagnant », appelée aussi « Manager-Coach ».

Le pouvoir du manager du Digital évolue ainsi d’un « simple » pouvoir statutaire et hiérarchique à un pouvoir d’influence et de leadership, ce qui n’est pas toujours simple sans un travail sur soi de lâcher-prise et de prise de conscience que sa propre autorité n’est aucunement remise en cause : conserver toute son autorité et être performant passe alors par le développement d’un véritable leadership, positif et assumé.

 

  1. Développer son savoir-être : entre bienveillance et pression au quotidien

 

La difficulté majeure d’aujourd’hui est que cette évolution de posture, plus flexible et plus ouverte, arrive à un moment où le Manager doit gérer en parallèle plus de pression, de complexité, de tensions et d’exigences de la part de la Direction et des clients, ce qui rend l’exercice particulièrement difficile et transforme le Manager en véritable équilibriste !

Le Manager du digital doit savoir écouter, créer du lien et un climat de confiance avec ses collaborateurs, être bienveillant et exigeant à la fois, mais aussi gérer le stress et la pression, les situations délicates ou complexes, anticiper et gérer les conflits, négocier, coordonner, analyser et décider rapidement, s’affirmer avec assertivité, communiquer efficacement avec chacun… De vrais challenges pour un haut niveau d’exigence !

Toutes ces compétences s’acquièrent en développant des aptitudes relationnelles et émotionnelles fortes, telles que souplesse, adaptabilité, assertivité, gestion de ses émotions, persévérance, empathie, confiance en soi…

Ces compétences appelées Soft Skills ou compétences transversales, sont stratégiques pour être performant dans le monde actuel.

Encore assez peu travaillées en France, elles représentent un facteur clé de réussite pour le manager d’aujourd’hui, et un puissant levier de performance et de réduction des risques psycho-sociaux pour les entreprises.

 

Selon le World Economic Forum, voici le Top 10 des soft skills qu’il faudra posséder en 2020 :

1.La résolution de problèmes complexes

2.La pensée critique

3.La créativité

4.La gestion des équipes

5.La coordination

6.L’intelligence émotionnelle

7.Le jugement et la prise de décision

8.Le souci du service client

9.La négociation

10.La souplesse cognitive

 

  1. Développer son intelligence émotionnelle et sa performance relationnelle

 

Peut-on vraiment développer son intelligence relationnelle et émotionnelle ?...

Les Neurosciences ont confirmé que chacun d’entre nous possède des ressources insoupçonnées et illimitées, un potentiel à libérer et des talents à faire grandir, quel que soit son âge (eh oui !) : notre cerveau est, en effet, constamment en train d’évoluer, de changer, et capable, à tout âge, de créer de nouveaux circuits neuronaux lorsqu’il a besoin de s’adapter à un nouvel environnement ou d’intégrer de nouveaux apprentissages : c’est ce que l’on appelle la neuro-plasticité ou plasticité cérébrale. Nous pouvons ainsi développer nos capacités à l’infini !

De plus, même si chacun part avec un capital génétique de départ et un type de personnalité qui, pour le Manager, influence son style managérial, les récentes découvertes scientifiques ont prouvé qu’il n’y a pas d’absolue fatalité des gènes : l’épigénétique a en effet révélé que notre comportement agit sur l’expression de nos gènes et que des traits peuvent être acquis, éventuellement transmis d’une génération à une autre, ou encore perdus après en avoir été hérités.

Nous pouvons donc littéralement libérer notre potentiel en travaillant sur nous-même pour améliorer nos comportements et les faire évoluer en fonction de nos besoins : bonne nouvelle, non ?

Plusieurs moyens sont alors possibles pour développer nos aptitudes émotionnelles et relationnelles.

 

  • Les formations en développement personnel et communication

Cela peut d’abord passer par la formation et l’acquisition « intellectuelle » de techniques, notamment de communication et de développement personnel : gestion du stress, communication assertive, confiance en soi, écoute active, leadership, gestion des émotions…

Toutefois, être vraiment à l’aise dans des situation délicates, tendues ou complexes, passe souvent par un travail sur soi plus approfondi nécessitant un accompagnement professionnel et des outils adaptés.

Deux d’entre eux se révèlent particulièrement efficaces : l’Approche Neurocognitive et Comportementale, ou ANC, et l’hypnose éricksonienne.

 

  • L’ANC : faire de son cerveau son allié et son boosteur de talent

Comment notre cerveau gouverne-t-il nos émotions, nos pensées, nos comportements ? Comment mieux comprendre nos modes de fonctionnement pour mieux nous gérer, modifier nos comportements pour « mieux être, mieux vivre, mieux travailler » ?

Tel est l’objet de l’ANC, Approche Neurocognitive et Comportementale, approche innovante de l’être humain et des organisations, fruit des avancées de la recherche en neurosciences, en psychologie, en sciences du comportement, et de la pratique sur le terrain (thérapie, entreprises, hôpitaux…).

L’ANC offre une grille de lecture innovante des comportements humains, permet de mieux se connaître, d’adapter son comportement en fonction du contexte, d’améliorer son adaptabilité, de comprendre quelles sont ses croyances limitantes ou ses points de blocage et de les surmonter.

Elle permet aussi d’améliorer sa performance relationnelle, de mieux comprendre les dessous d’un échange, d’identifier le type de personnalité de son interlocuteur ainsi que sa « gouvernance cérébrale » à l’instant t, et d’être ainsi plus pertinent et plus zen au quotidien.

L’ANC propose aussi des outils simples et efficaces, dont la pratique peut s’apprendre en individuel ou en groupe, et dont les applications en entreprise sont particulièrement intéressantes, notamment pour :

  • Motiver efficacement ses équipes
  • Gérer son stress et en faire son allié
  • Conduire ou s’adapter au changement
  • Créer du lien avec ses collaborateurs
  • Mieux décrypter mon interlocuteur et mieux négocier
  • Anticiper et gérer efficacement les conflits

L’ANC est un formidable outil de développement de son efficacité personnelle et relationnelle au quotidien. Une autre approche existe, moins « intellectuelle » et plus axée sur l’intuition et le lâcher-prise : l’hypnose éricksonienne et la préparation mentale.

 

  • L’hypnose, la préparation mentale : les formidables pouvoirs de notre Inconscient

« Votre Esprit conscient est très intelligent, mais comparé à votre inconscient, il est stupide. »

(M. Erickson)

Loin de l’hypnose de spectacle et de la perte de contrôle associée et crainte, l’hypnose éricksonienne, technique faisant partie de la famille des thérapies brèves, est un outil thérapeutique puissant qui facilite un changement profond et durable en permettant l’accès à un état d’attention intense et à nos immenses capacités inconscientes issues de toutes nos expériences passées.

Se basant sur l’intuition et le lâcher-prise, sans logique particulière ni compréhension, l’hypnose est un état naturel dans lequel nous sommes tous plusieurs fois par jour (lorsque nous sommes « dans la lune » ou très concentrés), qui permet de contourner notre Conscience pour accéder à notre Inconscient, et puiser dans ce « réservoir illimité de ressources » (M.Erickson).

Les limitations habituelles de la pensée étant provisoirement mises entre parenthèses, l’hypnose permet de se libérer de croyances ou habitudes limitantes, acquises inconsciemment souvent très tôt dans sa vie, de blocages émotionnels et de schémas inconscients inadaptés afin que de nouveaux comportements, plus utiles et plus conformes à nos options personnelles se mettent en place et nous permettent de gagner en efficacité, en liberté et en bien-être au quotidien.

L’hypnose permet donc, bien au contraire de certains préjugés, de gagner en liberté en se délivrant  de nos prisons inconscientes et des schémas qui nous pilotent, au quotidien, en clandestin.

Orientée solution, cette technique, rapide et efficace, a des applications très concrètes dans le monde du travail :

  • Confiance en soi
  • Gestion du stress
  • Prévention du burn-out et retour post burn-out
  • Adaptation au changement
  • Préparation à un évènement à fort enjeu
  • Aide à la décision
  • Préparation d’un projet (projet d’entreprise, reconversion professionnelle…)
  • Créativité
  • Prise de parole en public
  • Concentration
  • Intuition

L’hypnose peut tout à fait, d’ailleurs, être combinée à l’ANC pour une synergie d’efficacité.

D’autres techniques existent, toutes mènent à une plus juste connaissance et conscience de nous-mêmes, à l’identification et la modification de nos schémas inconscients, hérités de notre passé, éducation, conditionnements, expériences et apprentissages, la finalité étant l’amélioration du rapport à nous-même et aux autres afin d’agir conformément à nos valeurs, gagner en bien-être et en efficacité au quotidien, et faire ainsi grandir notre liberté personnelle.

 

Conclusion : Le Manager efficace et inspirant, acteur clé de la réussite de l’entreprise !

 

Être un Manager efficace et inspirant demande, au-delà des compétences techniques nécessaires, des aptitudes personnelles, humaines, relationnelles et émotionnelles. Cela demande d’être bien avec soi-même, de bien se connaître et de bien connaître ses collaborateurs, d’être capable de créer un climat de confiance et les conditions de la réussite, de booster l’engagement, fédérer et mettre en action l’intelligence collective.

La performance d’une entreprise dépend aujourd’hui, plus que jamais, de sa capacité à accompagner humainement la transformation que nous vivons actuellement, à identifier et comprendre les besoins de ses collaborateurs en termes de sens, d’épanouissement professionnel et personnel, de motivation, de vision, et à répondre aux nouveaux enjeux RH par :

  • Le développement de nouvelles formes de management prenant en compte les attentes des collaborateurs, notamment des générations Y et Z, et les nouvelles façons de travailler
  • L’accompagnement des managers et de tous les collaborateurs au changement pour favoriser l’engagement et la performance collective

L’Humain est au cœur de la performance des entreprises, et le Manager un acteur clé de leur réussite.

Former et accompagner des Managers performants et inspirants représente donc aujourd’hui un enjeu majeur et un véritable levier de performance pour toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, et il n’y a jamais eu autant d’opportunités pour le faire : le monde change, il est temps d’agir.


 « Traitez un individu comme il est, il restera ce qu’il est. Traitez-le comme il doit et peut devenir, il deviendra ce qu’il doit et peut être. » (Goethe)


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion